Orages : comment les prévoir facilement en montagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Orages : comment les prévoir facilement en montagne

Message  Daphnis le Dim 14 Déc - 12:19

Souvent, je constate en montagne (et partout ailleurs) la méconnaissance de certaines personnes en matière de prévisions météo. De moins en moins de personnes regardent les bulletins météos spécialisés (météo france, météo consult) et le problème s'aggrave dans les stations d'altitude comme Tignes où certains sommets à près de 2700m/3000m sont accessibles en moins d'une heure. La montagne est presque domestiquée, il y a des traces d'activités humaines un peu partout, ce qui fait oublier que la montagne est dangereuse, pas tellement en elle même mais dans sa météo imprévisible localement. Lorsqu'on part skier, randonner ou autre, dès l'instant où l'on quitte la station ou un village, on doit être conscient des prévisions météos du jour même et des jours à venir. C'est une nécessité, et dans certains cas c'est vital ! L'un des phénomènes météo les plus dangereux en montagne est évidemment l'orage. Son imprévisibilité du fait des sommets environnants nous masquant le ciel qui nous entoure en a déjà surpris plus d'un et continuera à en surprendre d'autres. Afin d'aider au maximum les randonneurs et autres amateurs d'activités en montagne (mais ça marche également en plaine !) à ne jamais se faire avoir par les évènements météorologiques, je vais vous partager mes méthodes pour bien prévoir les orages et éviter de se faire surprendre.

Tout d'abord, il faut connaitre la probabilité du risque orageux du jour. Pour cela, un seul site, d'une très grande fiabilité : Keraunos - www.keraunos.org/
Keraunos, c'est l'observatoire français des tornades et orages violents. Sa principale activité est de recenser et analyser les tornades, tubas et trombes marines frappant notre territoire, dans le but d'essayer de prévoir efficacement ces phénomènes assez courants en France mais totalement méconnus par la population et les médias, alors que ce phénomène fait régulièrement des ravages depuis de nombreux siècles.
Keraunos s'occupe également de la prévision de ce genre de phénomène (ce sont les seuls en France !) et propose trois types de prévisions : les orages, les tornades et le risque de forte grêle.

La première étape donc est de savoir s'il y a un risque orageux le jour de notre sortie en montagne. Il faut se rendre sur la page des prévisions de Keraunos ici : http://www.keraunos.org/previsions/prevision-orage-tornade-france-convective-outlook.html

Si vous n'êtes dans aucune zone à risque sur la carte, vous pouvez être sûr qu'aucun risque orageux n'est prévu pour votre région. ça ne vous dira pas s'il peut pleuvoir ou non, mais il n'y aura pas d'activité électrique et de développements convectifs.
Si vous êtes dans une zone à risque, ça signifie qu'il y a un risque non négligeable, même s'il peut être très faible. Keraunos utilise 4 échelles de risque et d'intensité représentées par différentes couleurs.

Si vous êtes dans une zone à risque, la seconde démarche est de se rendre au minimum sur 2 sites professionnels tels que Météo France ou Lachainemeteo. Pourquoi 2 sites ? Parce qu'ils utilisent différents modèles de différentes nationalités. Cela explique notamment que les prévisions sont parfois différentes entre les deux.
- Si aucun des 2 sites n'annonce d'orages ou de pluie orageuses, ça signifie que le risque orageux prévu par Keraunos peut être marginal et uniquement dans certains environnements favorables, or la montagne est justement un environnement très favorable. Certains orages ont déjà éclatés alors qu'aucune prévision de MF ou de LCM ne le prévoyait, excepté Keraunos.
- Si un des 2 sites annonce un risque orageux et pas l'autre, ça signifie que la probabilité d'avoir un orage est plus élevée et qu'il est probable qu'un système orageux très localisé puisse apparaître.
- Si les 2 sites annoncent un risque orageux, même faible, ça signifie que la probabilité est élevée et que le risque est bien confirmé par de nombreux modèles.

La troisième démarche consiste à consulter le bulletin Montagne détaillé de Météo France. Celui-ci est affiché aux caisses des rm dans les stations ou disponible par téléphone au 3250 (payant). Il faut savoir si Météo France place le département en vigilance jaune pour le risque orageux. La vigilance jaune concerne justement les activités de plein air en signalant un possible phénomène météo dangereux pour ces activités.

Enfin, la meilleure des méthodes avant de partir est d'observer soi-même le temps qu'il fait au moyen des radars de précipitations.
- Sur ordi, le plus pratique est celui de MF (animation radar) : http://www.meteofrance.com/previsions-meteo-france/animation/satellite/france
- Sur mobile ou smartphone, aller sur le site mobile d'Infoclimat et télécharger la carte d'observation des précipitations.

Et enfin, si le risque orageux est présent mais que vous souhaitez quand même partir, en plus des radars de précipitations, consultez également les observations concernant l'activité électrique des éventuelles cellules orageuses présentes dans la région à l'aide du site météociel : http://meteociel.fr/observations-meteo/foudre.php
D'une très grande précision, les observations foudre de météociel sont essentielles pour prévoir l'arriver de lignes orageuses. En observant la carte toutes les 5 à 15min, on peut suivre l'avancée de ces systèmes orageux et d'estimer facilement l'heure du passage sur le lieu ou nous sommes et sa trajectoire. A titre personnel, je m'en sert quasiment tout le temps.

J'espère que cette démarche pourra vous être utile. Elle marche très bien ! Quand je vois certaines personnes partir en randonnée alors qu'une ligne orageuse est en train d'arriver sur le massif, je me dis que l'importance des prévisions et observations météo n'est peut être pas comprise par tout le monde. Je me doute bien qu'ici sur HT.net, l'ensemble des membres sont des connaisseurs avertis de la montagne, mais n'hésitez pas à faire passer le message, il y a trop de cas de foudroiements en montagne dus à l'inconscience de certains ou à la méconnaissance d'autres. Et quoi qu'il arrive, une seule attitude à garder : l'humilité. Ne pas hésiter à faire demi-tour en cas de doutes et ne jamais oublier le vieil adage des alpinistes : la montée est facultative mais la descente obligatoire. Wink
avatar
Daphnis

Nombre de messages : 159
Age : 24
Localisation : -
Date d'inscription : 30/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum