Barrage du mont Cenis - Fort de Malamot - Pointe Droset

Aller en bas

Barrage du mont Cenis - Fort de Malamot - Pointe Droset

Message  nrfb le Jeu 2 Aoû - 15:19

Vers un des nombreux forts du col du Mont Cenis

Date: 26 juillet 2017
Carte IGN: 3634OT (Val Cenis - Charbonnel)
Niveau: marche pas trop difficile
Dénivelé et distance: 1200 m pour 17 km
Temps: une journée

Le parcours (image Google Earth, tracé emprunté, profil de l’ascension et principaux points de repère).


Trajet sur la carte IGN via Géoportail en bleu-gris:

Pour cette randonnée, il faut se garer sur le parking situé à proximité du barrage du lac du Mont Cenis (sur la droite de la RD1006 en venant du col du Mont Cenis). Une courte descente nous permet alors de cheminer sur le barrage et ainsi de gagner la rive opposée. En arrivant sous le centre de gestion du barrage, nous laissons sur notre droite le chemin qui se rend au fort de la Variselle. Nous nous dirigeons alors vers la combe de Crève-Coeur.

Le départ. Mont Giusalet (3312m) à gauche, dans les nuages, puis Cime du Bard (3168m), Corne Rousse (2582m) et Pointe Droset (2917m) derrière au centre, notre objectif en partie masqué.


Même panorama, un peu plus sur la gauche. On retrouve le Mont Giusalet (un peu plus visible) et la Cime du Bard.


Alors que nous avons traversé le barrage, une vue vers l'autre versant (celui où l'on trouve le fort de Ronce). Devant nous, le fort de la Variselle tout proche. En face, masqué par les nuages, le massif constitué par le Signal du Grand Mont Cenis (3377m), la Pointe de Ronce (3612m), la Pointe du Vieux (3464m) et la Pointe du Chapeau (3419m).


Et en poursuivant plus à droite, la Pointe du Lamet (3504m), la Pointe de Novalese (3356m) puis Roche Melon ou Rocciamelone en Italien (3538m) bien visible à cette heure.

Nous empruntons alors l'ancienne route d'accès au fort, et ce jusqu'au sommet. De ce fait, la pente est peu marquée, mais le chemin assez long (nombreuses épingles). Au retour, nous couperons quelques épingles pour gagner du temps (nous voulions éviter de nous épuiser inutilement à l'aller).

Toujours le fort de la Variselle, et de l'autre côté du lac, la Pyramide du Mont Cenis, le fort de Ronce, et la Pointe de Ronce qui se cache toujours.


Nous continuons de monter, et nous nous rapprochons de Corne Rousse.

Lorsque nous contournons Corne rousse, nous empruntons un chemin qui coupe un certain nombre de lacets (départ aux alentours de la cote 2450m) et qui rejoint la route militaire vers la cote 2600m.

Décidément, les sommets qui partent du Signal du Grand Mont Cenis à la Pointe du Lamet ne veulent pas se montrer.


Du même endroit, on retrouve Rocciamelone (qui ne va pas tarder à disparaître également dans les nuages.


Même panorama, alors que la Pointe de Ronce semble se dégager...


Mais que Rocciamelone semble par contre disparaître.


Nous progressons, alors que le fort est visible tout là-haut devant nous!

La montée finale, guère difficile, semble interminable. De plus, le vent soufflait fort ce jour-là, et il faisait relativement froid.

Corne Rousse est sur notre gauche, et derrière on aperçoit un fragment du Mont Giusalet.


Nous avons passé une série d'anciens baraquement militaires, et Corne Rousse. En face, la Pointe du Lamet en plein centre.


Le fort de Malamot se rapproche alors que le terrain devient maintenant entièrement minéral (nous progressons en fait dans les schistes lustrés).


La vue au niveau du plateau à proximité du fort. On reconnait devant nous, sur la droite, le Signal du Petit Mont Cenis (3162m).


L'ancien chemin militaire se poursuit: nous ne sommes plus très loin du fort.


L'entrée du fort de Malamot.


Une vue du fort.

Quelques mots sur le fort de Malamot:
Situé à 2 850 m d'altitude, le fort a été construit en 1889 pour surveiller le col du Mont-Cenis et la frontière Italienne. Il ne reste plus que les traces de l'enceinte et des ruines de la caserne défensive. (°) Ce fort, italien à l'origine, est devenu français lors du traité de Paris en 1947 (l'Italie ayant dû céder le plateau du Mont Cenis à la France).

Cime du Bard à gauche, et Mont Giusalet à droite. Ces deux sommets sont constitués de micaschistes.


Dents d'Ambin et Rognosa d'Etache.


Vers l'ouest: Rognosa d'Etache, Petit Vallon (3236m), Roche d'Etache (3083m), Aiguille de Scolette (3506m) derrière, Pointe de Bramanette (3269m), Pointe de Longe Côte (3104m).


Le ciel est bien embrumé en direction de la plaine du Pô.


Les Dents d'Ambin (3372m) prises au zoom.


La Rognosa d'Etache (3373m), prise au zoom. Elle est en réalité distante de 9,5 km.


Une plaque sur le fort.


On trouve de multiples lacs juste en-dessous du fort. Ici, une des lacs Giaset je pense.


Et là, probablement le lac Blanc (sans certitude).


Le lac du Mont Cenis, et le massif de la Pointe de Ronce toujours enveloppé de nuages.

Une fois le fort atteint, nous décidons de pousser jusqu'à la Pointe Droset toute proche: il faut dire qu'il n'y a qu'environ 200 m de distance entre le fort et la Pointe Droset (chemin peu marqué, mais impossible de se perdre: il suffit de se diriger vers les cairns sommitaux). De plus, le dénivelé est quasi nul. Il faut juste faire attention aux quelques barbelés que l'on peut rencontrer.

La Pointe Droset (2917m) et ses cairns sommitaux: notre prochain objectif.


De la Pointe Droset, vers le sud de gauche à droite: le Mont Giusalet devant nous, et en arrière-plan, on reconnait aisément le Mont Viso (3841 m) qui domine les autres sommets, et qui est quand même situé à plus de 60 km! Tout à droite, les Dents d'Ambin.


De la Pointe Droset, vers le sud-ouest de gauche à droite: Dents d'Ambin, Rochers Cléry (3143m) juste en avant, Pointe Sommeiller (3332m), Rognosa d'Etache, Petit Vallon (3236m), Pointe Saint Michel (3252m), Roche d'Etache (3083m), et Aiguille de Scolette (3506m) derrière.


Ici une vue plein ouest: de gauche à droite, Pointe de Bramanette, Pointe de Longe Côte, des sommets en fond de vallée un peu trop dans les nuages, et situés entre une quarantaine et une soixantaine de kilomètres, la Pointe du Bouchet (3420m) également un peu dans les nuages, le Rateau d'Aussois (3131m) en avant, le Dôme de Polset (3497m), la Pointe de l'Echelle (3422m), toujours des nuages au niveau du Mont du Borgne (3153m), la Dent Parrachée (3697m) dans les nuages, de même que le Dôme de l'Arpont (3599m).


Vers le nord-ouest: le Signal du Petit Mont Cenis (3162m) aussi la tête dans les nuages, le Pas de la Beccia (2717m) puis la Cime du Laro (2881m). Juste derrière la Cime du Laro, on trouverait la Grande Casse (3855m), mais le sommet est entièrement dans les nuages.


Et plein nord pour finir: le lac du Mont Cenis. Toujours beaucoup de nuages au fond avec le massif qui s'étend du Grand Roc Noir (3582m), Pointes de la Frêche (3467m), Pointe du Vallonbrun (3420m), Pointes du Châtelard (3479m), Pointe du Claret (3355m).


Les cairns de la Pointe Droset: il avait neigé la nuit précédente, et il ne faisait pas bien chaud encore!

Nous voulions redescendre en direction du lac du Mont Cenis par un autre chemin (vers leu refuge du Petit Mont Cenis), mais peu sûrs de nous et n'ayant trouvé aucun cairn, nous avons préféré revenir sur nos pas après quelques errements sous la Pointe Droset. En même temps, le chemin du retour aurait été bien plus long!

Dernière vue sur le fort de la Variselle en redescendant.

Sitographie:
(°) Maurienne-tourisme
Géoportail
Générateur de panoramas
Géol-Alp

Bibliographie:
Néant pour le moment.

Toutes les photographies ont été prises le 26 juillet 2017. Aucune retouche n'a été effectuée
Photographies et rédaction: N. Bouchaud - août 2018
avatar
nrfb
Admin

Nombre de messages : 11665
Age : 42
Localisation : Fresnes (94)
Date d'inscription : 21/06/2006

http://lewebpedagogique.com/bouchaud

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum