Champagny (le Laisonnay) - col de la Grassaz - col du Palet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Champagny (le Laisonnay) - col de la Grassaz - col du Palet

Message  nrfb le Lun 20 Juin - 18:32

Date: 30 juillet 2015
Carte IGN: Champagny en Vanoise (édition spéciale pour Champagny, disponible au Laisonnay, 1/30000: seule possibilité d'avoir un parcours complet sur fond IGN).
Niveau: rouge (long: 21 km, 1300m de dénivelé)
Temps: prévoir la journée pour bien observer l'environnement.

Le parcours et le profil (fond Google Earth)

C'est par une belle journée estivale que nous sommes partis pour faire un parcours en semi-boucle: nous nous sommes garés sur le parking du Laisonnay afin de monter jusqu'au col de la Grassaz situé à 2637 m d'altitude. Par la suite, nous redescendrons légèrement jusqu'au plan de Janin (vallon du Ponturin supérieur) avant de repartir à l'ascension du col du Palet situé à 2652 m d'altitude (plus précisément du col de la Croix des Frêtes, car nous avons en fait légèrement coupé pour raccourcir l'itinéraire). Ensuite, nous redescendrons tout simplement par le chemin classique du col du Palet.
Une grande partie de l'itinéraire a déjà été décrite dans le sujet consacré au col du Palet: je ne le reprendrai donc pas ici. Je vais donc débuter au moment où les deux chemins se séparent, c'est-à-dire à proximité du chalet des Gardes. Je vais juste placer deux photos supplémentaires par rapport au sujet sus-nommé. Les voici:

Gros plan sur un fragment du glacier de Prémou.

Passage furtif dans la brume lors de la partie la plus difficile de l'ascension du col du Palet, située entre le refuge de la Glière et la croix des Ecuries.

Nous quittons tout juste le chemin du col du Palet (peu après l'embranchement du chalet des gardes: les contreforts de la Pointe de la Vallaisonnay à gauche, l'Aiguille Noire à droite (le col de la Grassaz est entre les deux).

Grande Motte (3653 m) et Grande Casse (3855 m) émergent des nuages.

Le chemin conduisant au col de la Grassaz a une déclivité relativement régulière et finalement aucune difficulté. L'ensemble de la montée se fait dans un environnement de pelouse alpine.

La montée bien agréable se poursuit dans les alpages.

Le col se rapproche de même que l'Aiguille Noire (2870 m).

Toujours la Grande Motte, chapeautée de blanc. On devine aussi les différents glaciers, avec de gauche à droite, celui de la Grande Motte, celui de Prémou (en deux morceaux quasiment complètement séparés maintenant), celui de Rosolin, qui part sous la Grande Casse. On devine aussi la moraine glaciaire que l'on trouve dans le vallon du doron de Prémou. La végétation n'a pas encore colonisé ce lieu, où se trouvent d'ailleurs encore les résidus du glacier de Pramort (probablement sous la rocaille). Sur la gauche, le secteur de Pramecou.

La Pointe de Pramecou (3009 m) et l'Aiguille Noire de Pramecou (2977 m) qui apparaît sur la gauche.

Nous montons toujours: le col de la Grassaz est dans l'échancrure.

Et voici la Pointe de la Vallaisonnay (3020 m), avec sur sa droite, le Tuf de la Grassaz.

Un paysage tranché, entre la verdure présente de notre côté, et l'aspect minéral des Grandes Motte et Casse.

Plus que 10 minutes avant d'atteindre le col.

Un paysage bien connu vers le sud: Grande Motte, Grande Casse, Epéna, Grande Glière, Grand Bec.

Et vers le Nord, apparition du Mont Pourri (3779 m), entouré à gauche de l'Aiguille du Saint Esprit, et à droite des Dômes des Platières et de la Sache.

Toujours la Pointe de la Vallaisonnay.

Et voila le col de la Grassaz (2637 m), atteint après une montée de 1000m de dénivelé environ. Il est temps de prendre une petite pause, et d'admirer le paysage. On se trouve essentiellement dans un paysage de roches sédimentaires du Trias (et un peu du Crétacé) par ici.

Une vue du col, vers le nord nord-est, avec de gauche à droite: le Dôme des Platières (3473 m), le Dôme de la Sache (3588 m) - on devine d'ailleurs le glacier des Platières et le glacier suspendu -, le col de la Sache (en partie caché), l'Aiguille du Croc (2987 m), promontoire des Rochers Rouges (3003 m), le col de la Tourne (2656 m) bien visible, avec à l'arrière plan dans les nuages la Pointe des Plates des Chamois et la Pointe du Nant Cruet, le Grapillon des Merles, et à droite la Pointe du Chardonnet (2870 m), de laquelle émerge, si l'on regarde attentivement (c'est mieux sur l'original), la pointe de l'Aiguille de la Grande Sassière.

Entre deux cargneules et deux gypses (très présents au col, comme à celui de la Croix des Frêtes), on ne présente plus la Grande Casse et la Grande Glière.

Et là, vers le nord nord-est, le lac Verdet situé sous le col. Cette fois-ci, on voit bien la Pointe des Plates des Chamois et la Pointe du Nant Cruet. On voit bien aussi la Pointe du Chardonnet.

Nous reprenons alors le cours de notre randonnée: il faut maintenant descendre un peu pour regagner le plan de Janin, situé un peu en-dessous du lac du Grattaleu.

Lac Verdet où les ânes viennent paresser...

Le col de la Tourne, toujours aussi minéral de ce côté, est en face de nous.

Après la courte descente (160 m de dénivelé), c'est reparti pour une nouvelle (courte là aussi) petite grimpette (un peu moins de 200 m de dénivelé), direction le col du Palet. Le paysage ne change guère.

A gauche, la Pointe du Chardonnet, et à droite, l'Aiguille Noire de Pramecou (2977 m) émerge.

Il n'y a pas grand monde dans le coin: un chamois se trouve pas trop loin de nous.

Toujours l'Aiguille Noire de Pramecou, alors que l'on se rapproche du col du Palet.

En regardant vers le Nord-Ouest: Sommet de Bellecôte (3417 m), Pointe des Pichères (3309 m), Dôme des Pichères avec son glacier (3324 m), Aiguille de la Bacque, Aliet (dans le petit nuage gris) et Mont Blanc de Peisey.

Juste avant le col: petit regard en arrière sur le lac du Grattaleu, dominé en arrière plan par le massif du Mont Pourri, les Rochers Rouges plus proches, et à droite par le massif du Chardonnet dont on ne voit qu'une partie.

J'ai du mal à identifier ce somment, mais si je me souviens bien, ce doit être l'Aiguille des Aimes (ou du moins ses contreforts).

De nouveau l'Aiguille Noire de Pramecou qui émerge alors que la fin de la montée est plus raide.

Pas très loin du col: Massif de Bellecôte, l'Aliet, le lac du Grattaleu en contrebas.

Une marmotte toute proche.

Le même paysage, mais jusqu'au Mont Pourri cette fois, et depuis le chemin entre le col du Palet (que nous n'aurons en fait pas passé puisque nous avons coupé) et le col de la Croix des Frêtes.

La descente se fait ensuite par le chemin du col du Palet jusqu'au Laisonnay.

Et en redescendant, la chapelle à côté du refuge de la Glière.


N. Bouchaud - Juin 2016. Toutes les photos ont été prises le 30 juillet 2015 et aucune n'a été retouchée.

Sitographie:
- geoportail
- panoramas

Bibliographie:
- parcours décrit dans le livre "Entre alpages et glaciers" par M. C et J. Merel, édition James Merel page 83. Guide très complet au passage!
avatar
nrfb
Admin

Nombre de messages : 11119
Age : 41
Localisation : Fresnes (94)
Date d'inscription : 21/06/2006

http://lewebpedagogique.com/bouchaud

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum